Image - Chauffage

 

 

Les chaudières

 

La chaudière offre à la fois la possibilité d’obtenir une qualité de chauffage très agréable mais également la production instantanée ou par accumulation d’eau chaude sanitaire pour vos besoins domestiques (cuisine, bains, etc…), vous évitez ainsi la contrainte de coût additif tel que l’achat d’un ballon d’eau isolé dont la durée de vie peut être courte.
Enfin, l’avantage non négligeable du système de la boucle à eau chaude est qu’il s’adapte à la fois aux énergies telles que le fioul, le gaz naturel ou le propane, mais aussi aux énergies renouvelables telles que la géothermie, les pompes à chaleur, le solaire thermique et le bois.

consommation des chaudières
Source : ADEME

 

 

Les chaudières à condensation

 

Les chaudières à condensation sont les dernières nées des chaudières et connaissent un réel succès. Elles existent parmi les chaudières à bois (ou à granulés), à fioul et à gaz. Elles permettent de réaliser jusqu’à 40% d’économies de combustible.

  • La vapeur d’eau présente dans les gaz de combustion est récupérée et non évacuée par les conduits de fumée (la température des fumées passe de environ 200°C à 38°C)
  • La vapeur d’eau est alors utilisée pour chauffer l’eau de retour – plus froide – des radiateurs arrivant dans la chaudière
  • Elle évite ainsi à la chaudière ce travail de « réchauffement »
  • La vapeur d’eau qui a transmis sa chaleur se refroidit et se condense ; elle est ensuite évacuée via le circuit des eaux usées
  • Les chaudières à condensation atteignent leur meilleure performance si elles sont associées à un plancher chauffant basse température ou des radiateurs «chaleur douce»
  • Le dimensionnement des émetteurs : plus vos émetteurs sont grands, plus l’eau revient froide à la chaudière et plus votre système est performant.

 

Avantages de la chaudière à condensation :

 

Économique

  • Consommation et dépenses amoindries : de l’ordre de 30% à 40% d’économies
  • Le Crédit d’Impôt permet de compenser une part de l’achat (l’Etat vous rembourse 15% de l’investissement initial de la chaudière).

 

Écologique

  • Moindre consommation de combustible
  • Attention à privilégier des équipements de qualité car le condenseur est soumis à des attaques chimiques pouvant le corroder.

 

Les chaudières basse température

 

En fonctionnant à température plus basse, elles limitent les pertes d’énergie et apportent une ambiance thermique agréable.

 

Avantage de la chaudière basse température :

  • Son rapport coût/performance : 15% d’économies d’énergie et d’argent par rapport à une chaudière classique.

 

Inconvénients : besoin de radiateurs basse température

Une chaudière basse température ne fonctionne bien qu’avec des radiateurs ou un plancher basse température :

  • Pas de problème si vous construisez : il vous suffit de choisir des radiateurs basse température
  • En revanche, si vous avez déjà des radiateurs haute température, il faudra les changer pour un bon fonctionnement du système
  • La chaudière basse température n’est plus éligible au Crédit d’Impôt depuis le 1er janvier 2009.

 

Les chaudières à haute performance

 

Une chaudière à haute performance permet d’atteindre un rendement de 90%. Cette performance est obtenue grâce à une isolation renforcée des parois de la chaudière limitant les déperditions thermiques. Le brûleur réglé en usine, optimise le mélange gaz ou fioul/air et permet d’obtenir une combustion optimale. Elle constitue le niveau minimum du marché actuel et ne donne pas lieux à des avantages fiscaux.

Haut de page

Les emetteurs

 

En matière de chauffage ou de climatisation, un émetteur est un appareil qui transfère sa chaleur ou sa fraîcheur à l’air ambiant. Les émetteurs qui fonctionnent à basse température engendrent des économies sensibles et valorisent les équipements énergétiquement performants, comme les chaudières basse température ou les chaudières à condensation.

 

Les radiateurs à chaleur douce

 

Les radiateurs appelés « chaleur douce » (c’est-à-dire fonctionnant à basse température) s’adaptent parfaitement aux chaudières basse température qui exigeront des radiateurs dimensionnés de telle sorte qu’ils compensent la température plus faible (50 à 60°C, au lieu de 80° C pour des radiateurs classiques). Les radiateurs sont le plus souvent destinés aux pièces à vivre et aux chambres. Vous pouvez choisir des appareils traditionnels mais aussi des radiateurs à accumulation.

 

Le plancher chauffant basse température

 

Le plancher chauffant moderne n’est pas celui des années 70 !

Pour pallier aux problèmes d’encombrement tout en bénéficiant d’un confort maximal en utilisant le moins d’énergie possible, la solution est d’exploiter le plancher. Le plancher chauffant du 21e siècle est constitué de boucles en matériau de synthèse (PER) disposé selon des règles strictes sur des plaques isolantes, le tout étant recouvert par une chape de béton liquide. Chaque boucle couvrant une surface maximale de 20 m2 est reliée à un collecteur équipé de robinets thermostatiques qui permettent un réglage initial (par l’installateur) prenant en compte la situation géographique des pièces, leur ensoleillement, leur usage ou encore la distance qui les sépare du départ du circuit d’eau chaude.

Avec un plancher chauffant, il vous est également possible d’ajuster la température indépendamment d’une pièce à l’autre. La loi limite la puissance des planchers afin que la température du sol ne dépasse pas 28° C. La température d’utilisation du plancher avoisinant donc les 23 à 24 ° C, on évite la sensation « jambes lourdes » et les maladies vasculaires des « vieux » planchers chauffants.

De plus, la chaleur, diffusée par rayonnement, est douce et régulière, ce qui apporte une grande sensation de confort.

Haut de page

Régulation et programmation

 

Pour un confort sans gaspillage, le Code de la construction fixe la température moyenne des logements occupés à 19° C. La nuit, une température de 16 à 17° C est suffisante. Lorsque le logement est vide, la température peut encore être abaissée.

Les régulations permettent d’assurer le confort adapté à votre mode de vie, au meilleur coût et sans gaspillage, car elles libèrent et maintiennent une température idéale stable, là où il faut, quand il le faut.

Leur utilisation peut réduire de 5 à 20 % votre consommation d’énergie, contribuant également à limiter les émissions polluantes et les rejets de gaz à effet de serre. Le système de régulation peut prendre en compte l’ensemble des besoins de votre habitation grâce à un thermostat d’ambiance et/ou à une sonde extérieure de température, pour agir sur la production et/ou la distribution de chaleur.

Il est aussi à même de gérer les besoins d’une pièce grâce à des robinets thermostatiques installés sur les radiateurs, en agissant sur l’émission de chaleur. Enfin, dernier avantage non négligeable, les planchers chauffants couplés à une chaudière autorisent la pose de moquette ou de parquets flottants (ce qui n’est pas le cas des planchers chauffants électriques).

Haut de page